Interactions entre systèmes de connaissance locaux et scientifiques dans le cadre de la production de services météorologiques et climatiques

  • By Frances Crowley, Camilla Audia, Emma Visman et Mark Pelling
  • 26/06/2018

Femme allant au marché Passoré, Burkina Faso, 2017. Ph: Camilla Audia

Share

Les changements climatiques ont des répercussions considérables sur les extrêmes climatiques en Afrique de l’Est et en Afrique de l’Ouest. Ils font augmenter la fréquence et l’intensité des sécheresses et des inondations, et menacent des moyens de subsistance ruraux déjà vulnérables. L’un des principaux objectifs des projets BRACED (Construire la résilience et l’adaptation aux climats extrêmes et aux désastres) menés par Christian Aid au Burkina Faso et en Éthiopie consistait donc à élaborer et mettre à disposition des informations sur la météo et sur le climat qui soient pertinentes et accessibles en temps opportun, avec la participation des services météorologiques nationaux des deux pays et ceux du Royaume-Uni (Met Office). De telles informations peuvent aider les foyers à prendre des décisions concernant leurs stratégies de subsistance, et donc à renforcer la résilience des personnes vulnérables face aux chocs et aux contraintes climatiques.


La collaboration avec des foyers ruraux visait à améliorer l’accès de ces derniers aux informations sur le climat générées par les services météorologiques. Il en est ressorti que les prévisions météorologiques traditionnelles sont les plus utilisées, et qu’aux yeux des populations rurales burkinabées et éthiopiennes, elles figurent toujours parmi les principales sources d’informations climatiques et météorologiques accessibles et fiables. Le projet BRACED reconnaît la valeur de ces connaissances locales (voir Encadré 1 pour la terminologie) sur la météo et le climat. Cependant, les changements climatiques perturbent aussi les indicateurs traditionnels ou locaux (tels que le comportement des insectes) utilisés par les agriculteurs de ces régions pour prévoir la météo et le climat saisonnier. L’expertise nomade locale, qui est basée sur l’observation historique des phénomènes climatiques et leurs conséquences contextuelles à travers les ans, en subit également les effets. Pour le projet BRACED et d’autres projets traitant des informations climatiques, le défi consistait à trouver des moyens d’optimiser l’utilisation et la disponibilité des mécanismes de connaissance et de communication des prévisions, que ces dernières proviennent des services météorologiques ou qu’elles soient élaborées localement, afin de garantir que les foyers vulnérables aux extrêmes climatiques disposent des meilleures informations leur permettant de prendre des décisions.


L’objet de cette fiche d’apprentissage est de montrer pourquoi il est important de tenir compte des connaissances locales en examinant comment cela a été fait dans les deux projets BRACED (CIARE en Éthiopie et Zaman Lebidi au Burkina Faso) et dans des contextes plus larges. Nous nous pencherons ensuite sur les processus et méthodes utilisés pour associer les informations des services météorologiques ou scientifiques et les connaissances locales afin d’offrir aux foyers agricoles les meilleurs moyens leur permettant de prendre chaque saison de bonnes décisions quant à leurs options de subsistance. Nous analyserons également les rapports de force susceptibles de se manifester dans les processus pouvant influer de façon significative sur l’issue obtenue en termes de résilience.

Download PDF

Video

From camel to cup

From Camel to Cup' explores the importance of camels and camel milk in drought ridden regions, and the under-reported medicinal and vital health benefits of camel milk

Blogs

As climate risks rise, insurance needed to protect development

Less than 5 percent of disaster losses are covered by insurance in poorer countries, versus 50 percent in rich nations


Disasters happen to real people – and it's complicated

Age, gender, ethnicity, sexual orientation and many more factors must be considered if people are to become resilient to climate extremes


NGOs are shaking up climate services in Africa. Should we be worried?

A concern is around the long-term viability of hard-fought development gains


The paradox of water development in Kenya's drylands

In Kenya's Wajir county, the emphasis on water development is happening at the expense of good water governance


Latest Photos

Tweets