Les inondations au Sénégal 2015

  • Last Updated: 22/11/2015
  • Senegal

Car dans le quartier inondé de Touba Thiaroye, Dakar, le 10 août 2015. Aby Drame

Share

Faire face aux inondations à Dakar

Par Aby DRAME

Le problème – De fortes pluies survenues à Dakar, capitale du Sénégal, dans la nuit du 8-9 août  2015, ont affecté plusieurs quartiers (Pikine, Thiaroye sur Mer, Diamaguène, Sicap  Mbow, Grand-Medine, Grand-Yoff).  Les pluies  ont  démarré  vers  2h  du  matin  et  continué  jusqu’à  11h  avec  des intermittences.

L’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la  Météorologie a enregistré 22 mm de pluie durant la nuit et plus  77  mm le  dimanche, soit un  total  de  99  mm enregistrés  à  Dakar. 

Les effets  à  Dakar   Aucun décès n’a été reporté mais trois familles  à  Grand-Yoff  et  11  à Grand-Médine ont enregistré des pertes matérielles conséquentes.

Les causes des inondations A la forte quantité de pluie s’ajoutent l’absence de curage des caniveaux à l’approche de l’hiver, le comblement des regards par  des  ordures, la  mise  en  place  d’infrastructure  dans  des  zones  inondables  et  l’occupation des points bas par les populations.

L’intervention  du  projet  CRES Le  projet  CRES  de  BRACED a pour ambition de remédier aux inondations à Yeumbel Nord. Le projet pilote Vivre avec l’eau a pavé les rues du quartier Ben  Barack pour faciliter le ruissellement des pluies et créé un système de collecte des eaux pluviales.

1. Le site pilote

Le lendemain des inondations, une équipe de Vivre  avec  l’eau et le KMEL du projet CRES  se  sont  rendus  sur  le  terrain  pour constater les dégâts auprès de la population. Ce  fut  aussi  l’occasion  d’évaluer  l’état de l’infrastructure,  et de constater la situation des sites ciblés par le projet. Le délégué de quartier était sur place pour accueillir et échanger avec le groupe. 

2. Axe voisin du pilote visité par l’équipe

 Le constat est que 24h après l’inondation, les gens se livraient à leurs activités quotidiennes. L’infrastructure mise en place en guise d’action pilote – le pavage  de  l’axe  et   le  réseau    de  collecte et drainage  des  eaux  ainsi  que  la connexion  des  maisons au  système  d’assainissement – a bien fonctionné.  

3. Quartier riverain Touba Thiaroye

Non loin de Ben Barack, les populations ont été durement affectées par les inondations. 

Principales  remarques  quant à  l’utilisation  de  l’outil Réalité  de  la  Résilience  (ROR) – ROR est un outil pour informer les populations en temps réel sur les extrêmes climatiques, pour renforcer leur résilience.  Les  inondations  sont donc une occasion de tester le ROR.

Il peut cependant être difficile d’effectuer le questionnaire juste après une catastrophe,  parce  que  la priorité des communautés  est de sauver  leurs  biens  et  trouver  un  abri.  Ainsi,  il  a  été  décidé  de  décaler  de quelques  jours  la documentation  de  l’événement  à  travers  un  questionnaire.  

Il semble alors  plus approprié d’apporter un soutien moral plutôt que de poser des questions qui  ont peu de chance de trouver des réponses auprès de la population. Ce  n’est  qu’après le choc initial de la catastrophe que  le questionnaire pourrait être appliqué.

We welcome comments that advance the story through relevant opinion, anecdotes, links and data. If you see a comment that you believe is irrelevant or inappropriate, you can flag it to our editors by using the report abuse links. Views expressed in the comments do not represent those of Braced or its partners.