Lutter contre les inondations pour combattre les crimes au Sénégal

  • Par Adela Suliman
  • 20/02/2018

Des résidents construisent un système de drainage dans la banlieue de Dakar, au Sénégal. Photo: Vivre avec l'eau

Share

Dans la ville côtière de Dakar au Sénégal, les inondations deviennent vite monnaie courante.  


Les changements climatiques combinés à l’infrastructure vétuste conduisent des milliers d’habitants à fuir chaque année leur maison, à séjourner dans leur famille ou chez des amis ou à s’installer ailleurs définitivement.


Mais les inondations ont également un effet inattendu sur la criminalité.


"Pendant la saison des pluies, beaucoup de gens abandonnent leurs maisons... ces maisons deviennent inhabitables -- les maisons de bandits," dit Amen Dogbe de Vivre avec l'eau, un organisme caritatif qui mène un projet de résilience dans le cadre de programme de Construction de la Résilience et l’Adaptation aux Extrêmes climatiques et aux Catastrophes (BRACED).


Les gangs criminels s’installent dans les maisons inondées et endommagées pour se retrouver, fumer de la drogue et planifier des cambriolages et des attaques, explique Dogbe, en marge d’une rencontre annuelle BRACED cette semaine.


Le projet BRACED a nettoyé 18 sites abandonnés et les a transformés en espaces communs pour quelque 300 personnes -- essentiellement des artisans femmes -- afin d’y travailler et de gagner des revenus supplémentaires.


Au delà de ces espaces communs, le projet a également étudié l’étendue des inondations à Dakar, pavé les rues pour accroître l’absorption de l’eau, créé des bassins de rétention pour l’eau de pluie et formé les volontaires locaux et les autorités afin de les aider à comprendre leur rôle, dit Dogbe.


"Cela a considérablement amélioré le niveau de sécurité," a-t-il noté, ajoutant que les personnes habitant dans les zones sujettes aux inondations ne voyaient plus la nécessité de vendre leur propriété ou de déménager. 


Dans la commune de Yeumbeul Nord, à la périphérie Est de Dakar, les inondations ont été si importantes autour d’un lac intérieur que la zone, infestée par le crime, est devenue totalement à éviter pour les habitants, explique Laetitia Badolo chez Niyel, un cabinet d’affaires publiques partenaire du projet.


"Il y avait beaucoup de viols," dit Badolo. "Si vous ne faites pas partie de la communauté et que vous passez là, ils peuvent vous attaquer." Depuis, le projet a nettoyé la zone, enlevé les arbres utilisés comme cachettes et installés des bancs publics.

Cette zone a maintenant été reconquise, dit Badolo, ajoutant que le projet sera maintenu par une série de bénévoles communautaires, "champions" du quartier.


Diminuer les inondations et nettoyer la zone a également amélioré les relations entre voisins et créé un esprit de communauté, remarque Badolo; les enfants jouent maintenant dehors ensemble. "La communauté fait vraiment partie de la conception du projet, même la mosquée," dit-elle. "Maintenant, ils sont tous les gardiens de l’espace sécurisé."  

We welcome comments that advance the story through relevant opinion, anecdotes, links and data. If you see a comment that you believe is irrelevant or inappropriate, you can flag it to our editors by using the report abuse links. Views expressed in the comments do not represent those of Braced or its partners.

Video

Qu'est ce que la résilience?

A l'Evenement d'Apprentissage Annuel en Ouganda, nous avons posé une question aux participants: qu'est ce que la résilience?

Blogs

Dire la résilience

Au Vietnam dont l’histoire contemporaine est une illustration de l’idée de résilience, ce mot n’existe pas


La résilience climatique, sujet vedette en 2019?

La prochaine étape pour les experts : distiller leurs résultats auprès de bailleurs de l’aide de plus en plus à l’écoute


Les nouvelles technologies au service d’un meilleur suivi de la ...

Mesurer la résilience est coûteux et ardu mais joindre les personnes qui se déplacent via les téléphones portables peut résoudre les deux problèmes d’un seul coup


Sommet américain sur le climat : l’appel des femmes pour des fonds en ...

« Les donateurs, les gouvernements et les partenaires du développement et les financiers (privés) sont généralement d’avis que les femmes sur le terrain ne sont 'bankables' »


Dernières photos

Tweets