La résilience climatique, sujet vedette en 2019?

  • Par Sebastien Malo
  • 21/11/2018

Des enfants regardent des maisons détruites par les eaux d’inondation après la rupture d’un barrage à Solio town près de Nakuru, au Kenya. 10 mai 2018. REUTERS/Thomas Mukoya

Share

Avec des efforts bien amorcés pour collecter des données pour démontrer les avantages de la consolidation de la résilience, la prochaine étape consiste pour les experts à distiller leurs résultats auprès de bailleurs de l’aide de plus en plus à l’écoute.

Tel était le point de vue des participants de la conférence en Nouvelle-Orléans ce mois-ci, centrée sur les chiffres derrière le concept de « résilience », qui cherche à prévenir les catastrophes et à équiper les personnes afin de mieux faire face aux chocs et aux pressions.  

La Resilience Measurement, Evidence and Learning Conference 2018 (RMEL) a rassemblé plus de 200 employés du secteur du développement qui ont peaufiné des méthodes pour saisir et évaluer les succès et les ratés des programmes d’aide centrés sur la résilience. 

« Nous commençons maintenant à être en mesure d’élaborer de façon utile sur les éléments qui renforcent la résilience dans différents contextes - les agriculteurs dans l’Afrique sujets à la sécheresse ou des habitants des zones côtières, régulièrement inondées », déclare l’organisateur de la conférence, Dorcas Robinson.

« Nous voulons être certains que les décisionnaires ont accès à cette somme de faits et de connaissances, et peuvent l’utiliser pour prendre les bonnes décisions quant à la destination de leurs investissements ». 

D’après les participants de la conférence, l’idée de résilience gagne en puissance à mesure que le changement climatique intensifie les ouragans, les sécheresses et autres déchaînements météorologiques. 

Au cours des dernières années, certains gouvernements ont investis massivement dans des initiatives d’aide qui mettent avancent la résilience, comme le programme britannique en cours d’aide de Construction de la Résilience et l’Adaptation aux Extrêmes climatiques et aux Catastrophes (BRACED), déployé initialement à travers 13 pays  d’Afrique et d’Asie. 

Pourtant, disent les experts, alors même que l’urgence augmente, les projets pour aider les habitants des pays en développement à s’adapter aux effets du changement climatique doivent encore attirer l’attention politique suffisante ou le financement nécessaire pour croître.  

Il est temps d’aller au-delà des discussions complexes sur la signification de la résilience, et de concentrer sur « comment utiliser les faits », dit David Howlett, à la tête de la coordination des politiques auprès de la Global Resilience Partnership (GRP), basée à Stockholm.

L’année prochaine offre des possibilités à haut niveau de faire bouger les fonds internationaux dans cette direction, a-t-il ajouté.  

Un sommet des Nations Unies sur le changement climatique à New York compte parmi les événements sur l’agenda mondial 2019, lorsque les bailleurs de fonds vont chercher des avis éclairés sur la forme d’aide la plus efficace. La résilience est l’un des six thèmes traités lors du rassemblement de septembre à l’initiative des Nations Unies. 

Entre temps, l’ancien secrétaire général, Ban Ki-moon, le milliardaire philanthrope Bill Gates et la directrice générale de la Banque mondiale, Kristalina Georgieva, vont apporter du poids politique à la Commission globale sur l’Adaptation, lancée le mois dernier, qui vise à défendre le financement pour la résilience climatique. La commission a prévu de rédiger un rapport phare à temps pour le sommet climat des Nations Unies. 

« Ce ne sont pas les cadres et les indicateurs de résilience qui m’intéressent. Le but final est de faire une différence sur la vie des personnes », dit Howlett. « Je pense que nous avons une année d’opportunités devant nous ». 

We welcome comments that advance the story through relevant opinion, anecdotes, links and data. If you see a comment that you believe is irrelevant or inappropriate, you can flag it to our editors by using the report abuse links. Views expressed in the comments do not represent those of Braced or its partners.

Video

Qu'est ce que la résilience?

A l'Evenement d'Apprentissage Annuel en Ouganda, nous avons posé une question aux participants: qu'est ce que la résilience?

Blogs

Les ONG remodèlent les services climatiques en Afrique. Doit-on ...

Une préoccupation concerne la viabilité à long terme de gains de développement durement acquis


Des étudiants kényans ouvrent la voie à un régime de « santé ...

Les enfants travaillent d'arrache-pied pour cultiver des aliments nutritifs dans le jardin de leur école, améliorant ainsi la santé de la communauté


La technologie au service des agriculteurs dans la prévision et la ...

Les petits exploitants peuvent apprendre à utiliser plus efficacement les intrants et les ressources environnementales pour devenir des agriculteurs intelligents face au climat


The new finance solutions building Africa's farmers' and herders' ...

New projects in Kenya show that we can test bold solutions to financing for farmers whose livelihood climate change puts at risk


Dernières photos

Tweets